Hydroéléctricité par HDT

Introduction à l’Hydro-Electricité

L'énergie hydroélectrique, ou hydroélectricité, est la première des énergies renouvelables exploitée au monde. C’est également la plus ancienne.

Aujourd’hui, avec près de 16% de l’électricité mondiale produite, l’hydroélectricité représente la troisième source de production électrique mondiale (derrière le charbon et le gaz). En 2015, l’énergie hydraulique française représente 11% de la production totale d’électricité et presque 2 tiers de l’énergie électrique renouvelable française. La France est le deuxième pays européen producteur d’hydroélectricité derrière la Norvège.

L’hydroélectricité est l’énergie dont le coût de production est le plus faible, devant le nucléaire. Selon le rapport de la Cour des Comptes sur la politique de développement des énergies renouvelable (2012), le coût de production d’un MWh d’origine hydroélectrique est plus de deux fois inférieur à celui d’un MWh d’origine nucléaire. En effet, une fois implantés, les systèmes hydroélectriques présentent peu de coûts de fonctionnement et de maintenance.

Le choix d’un type de centrale hydroélectrique dépend de 2 paramètres : la hauteur de chute disponible et la force du cours d’eau. Dans la plupart des cas, les ouvrages hydroélectriques sont constitués par des barrages pour obtenir une hauteur satisfaisante. Cette hauteur de chute détermine les types de turbines à utiliser.

Archimède et Jules Vernes, sources d’inspiration de HDT

Archimede

Archimede

Né en 287 av. J.-C., Archimède a excellé dans la géométrie et créé des modèles numériques d’avant-garde, afin de mettre en équations mathématiques les faits observables dans la nature. Il initie les calculs d’intégrales, lui permettant de déterminer les mesures de volumes sphériques. Il encadre avec précision le chiffre π, modélisé dans le logo HYDRODYNAMIC TECHNOLOGIES. Outre le principe éponyme qui lui aurait arraché le cri « Eurêka ! », Archimède est à l’origine de la découverte d’un système d’irrigation, dit par Vis, permettant d’acheminer l’eau d’aval en amont grâce au mouvement de rotation d’une vis sans fin.

Hydrodynamic Technologies a été créé à Amiens, ville de Jules Verne. Ecrivain précoce, Jules Verne consacrera près de 40 années de sa vie à l’écriture des Voyages Extraordinaires. Dans ses romans de science-fiction teintés d’aventure, il fait preuve d’une exceptionnelle clairvoyance quant aux technologies dont il anticipe l’avènement : scaphandre autonome, l’Homme sur la Lune... Nombre de ces technologies existeront plusieurs dizaines d’années plus tard. La conscience environnementale qu’exprime HDT se manifeste également dans les ouvrages de Jules Verne, notamment dans 20 000 lieues sous les mers. La préservation des ressources naturelles est une ligne directrice pour le Capitaine Nemo. Il choisit de prélever uniquement les ressources naturelles dont lui et son équipage ont besoin, et préconise la protection des animaux face à leur disparition. Pour transformer l’imaginaire en réel, comme Jules Verne, HDT a choisi Amiens pour concrétiser ses idées alliant écologie et innovation après plusieurs années de recherche et développement.

Historique d’HDT

HYDRODYNAMIC TECHNOLOGIES est né de la réunion de trois savoir-faire et d’un contexte particulier. Gilbert Perrier et Olivier Feix ont travaillé ensemble pour la reprise et le rééquipement d’unités de productions hydroélectriques en Roumanie et Bulgarie, avant l’entrée de ces deux pays dans l’Union Européenne. Gilbert Perrier apportait son savoir-faire en matière de génératrice, et Olivier Feix en matière de financement et de règlementation européenne pour la production d’énergie. A partir de 2013, ils ont intégré à leurs travaux sur les systèmes de basse chute Gérard Chassard, ingénieur hydroélectricien qui a notamment travaillé sur l’installation de 40 grands barrages en Afrique, et qui réalise actuellement plusieurs études sur le potentiel hydroélectrique de pays en voie de développement (Banque Mondiale). Durant les deux années précédant la constitution de HDT, dans un contexte favorable au développement rapide et nécessaire des énergies renouvelables, Gilbert Perrier, Olivier Feix et Gérard Chassard ont étudié d’une manière approfondie le potentiel des technologies de basse chute, les cadres règlementaires pour associer la continuité écologique des cours d’eau avec l’optimum de rendement. De ces travaux est né HYDRODYNAMIC TECHNOLOGIES.